Kilimandjaro : un trek incontournable en Tanzanie 
5 (1)

Trekking Kilimandjaro

Le mont Kilimandjaro se dresse en Tanzanie, en Afrique de l’Est. La montagne figure parmi les sommets les plus hautes du monde, culminant à plus de 5 895 m d’altitude. Les voyageurs qui souhaiteraient découvrir un nouvel horizon, profiter d’un moment incroyable et entreprendre une véritable aventure n’hésiteront pas à opter pour l’ascension du Kilimandjaro. La plupart des gens atteignent les sommets sans trop de difficulté. Toutefois, il est toujours préférable de bien se préparer avant d’escalader la majestueuse montagne. Bien entendu, à part votre préparation psychologique, quelques conseils pratiques vous sont donnés avant votre trekking.

Se préparer physiquement

Si vous allez gravir le Kilimandjaro, vous devrez monter la barre pendant vos entraînements. Entrainez-vous de manière ciblée, en vous concentrant sur l’endurance et la force des jambes. Commencez votre entraînement au moins deux mois avant votre ascension. Même si vous êtes déjà très en forme, prévoyez un peu de temps de trekking au préalable pour habituer votre corps à cette forme d’exercice spécifique. C’est le seul moyen d’atteindre le sommet de montagne en toute tranquillité.

Grimper à son rythme

L’ascension du Kilimandjaro n’est pas une course. Il s’agit plutôt d’un défi que vous vous fixez à vous-même. Ne vous préoccupez jamais de ce que font les autres ou de la vitesse à laquelle ils le font. Concentrez-vous sur vos propres performances et fixez-vous un rythme raisonnable et durable. Prenez votre temps et profitez du paysage. Par ailleurs, vous devez également prendre conscience de vos limites et ne forcez pas trop même si de temps en temps il faut savoir se surpasser.

Se munir de bons équipements

Atteindre le sommet  n’est pas une tâche facile. Pour y arriver, il faut une bonne préparation physique, de la détermination et surtout de bons équipements. Quels sont les équipements que vous devez emporter pour le Kilimandjaro ? Commençons par l’essentiel : une paire de bottes imperméables et bien rodées. Cela vous permettra d’assurer le confort de vos pieds. Les conditions climatiques en haute altitude sont assez extrêmes, alors, apportez des vêtements chauds supplémentaires, une protection pour les mains et le cou. Assurez-vous également d’avoir une protection solaire, y compris un chapeau de soleil et un écran solaire. Il existe d’autres équipements que vous pouvez emporter. Toutefois, cela dépend de vos besoins personnels.

Bien s’hydrater, bien se nourrir et dormir suffisament

Ces trois formules sont la clé pour réussir l’ascension du Kilimandjaro. Premièrement,  buvez fréquemment de l’eau propre et hydratez-vous en permanence. Pour cela, apportez 2 ou 3 bouteilles d’eau. Deuxièmement, mangez correctement et saignement. En plus de boire de l’eau, vous devez également vous nourrir correctement (multiplier vos apports en glucides pour apporter plus d’énergie) afin de permettre à votre corps de tenir le coup. Enfin, dormez convenablement. Garder les 8 heures par jour est important en montagne, mais ce n’est probablement pas évident dans certaines circonstances. Apportez un matelas gonflable léger et un sac de couchage pour garantir un meilleur temps de récupération.

Sélectionner le bon itinéraire

Il existe 7 voies d’escalade établies jusqu’au sommet du Kilimandjaro. Toutefois, la plupart des visiteurs en choisissent 3. La route de Marangu prend 5 à 6 jours. C’est le chemin le  plus rapide et le plus confortable pour atteindre le sommet. Puis, il y a aussi la route Machame sur le flanc sud du pic. Plus difficile, il faudra en moyenne entre 6 à 7 jours pour atteindre le sommet. Enfin, il y a la route Lemosho qui propose un voyage panoramique sur la longue crête ouest de la montagne. La montée dure entre six à neuf jours. Choisissez soigneusement votre itinéraire en fonction de votre budget et de votre capacité physique.

Choisir une bonne compagnie

Un guide expérimenté sait donner le bon rythme au groupe. Il sait comment détecter et traiter le mal de l’altitude. Le guide sait comment améliorer vos chances d’atteindre le sommet, avec succès et en toute sécurité. En réalité, de bons guides peuvent coordonner un sauvetage dans des situations d’urgence, car ils ont été formés aux protocoles de sécurité. Bien qu’il soit toujours préférable de demander des recommandations, vous devez faire vos propres recherches pour trouver le bon guide.

Se documenter au préalable

Lorsque vous entrez dans l’inconnu, il est judicieux de définir des attentes. En lisant autant de documents que possible sur votre voyage, vous pouvez connaitre tous les risques et anticiper certains évènements. En d’autres termes, s’informer prépare l’esprit à gérer d’éventuels défis à l’avance, réduisant ainsi l’ampleur du stress ou de l’anxiété. La connaissance est la pierre angulaire du pouvoir. C’est pourquoi, il est conseillé de lire les récits de gens qui ont déjà escaladé la montagne, visionner des vidéos sur Youtube sur le mal d’altitude, etc. Voilà, l’Afrique n’attend plus que vous !

Notez cet article.