Le E-Bike envahit les Alpes valaisannes
5 (2)

E-bike - Alpes valaisannes

Le Valais, nouvel eldorado du vélo à assistance électrique en montagne

Idéalement située en plein cœur des Alpes, la Suisse a depuis longtemps jouer la carte des sports d’hiver pour son développement touristique, profitant d’un relief avantageux et de séduisants paysages. 

Si les activités hivernales tournent à plein durant l’hiver dans le Valais, profitant aux établissements hôteliers et aux commerces de location de matériel, le tourisme estival peinait jusqu’alors à profiter de cette même dynamique.

Le E-Bike a démocratisé la pratique du vélo-tout-terrain

Le E-Bike, comprenez VTT électrique a cependant remis un bon coup de pédale pour le tourisme d’été en montagne, et il semble désormais se dessiner un parallèle intéressant avec la pratique du ski en Suisse.

Le E-Bike a réussi à séduire un large panel de pratiquants, là où le VTT classique a toujours trouvé une barrière physique chez les moins expérimentés.

Avec le VTT électrique, il est désormais possible de profiter de sensations similaires aux sports de glisse, tout en profitant de l’assistance électrique pour facilement remonter les chemins et rallonger son itinéraire de façon considérable.

Les itinéraires VTTAE fleurissent dans toutes les vallées valaisannes

La section tourisme du canton du Valais a bien compris en offrant un nombre grandissant d’itinéraires E-Bike grand public pour booster le tourisme d’été.

Le Val de Bagnes et sa station phare Verbier a clairement lancé la machine en développant un réseau de parcours pour le VTT électrique dans la région.

L’apparition du E-Bike Festival a fini de placer Verbier comme maître étalon du parcours destinés aux VTT électriques.

Bien entendu, les vallées voisines ont également pris le train en marche, et des endroits comme Zermatt, le Val d’Anniviers, Crans-Montana ou Verbier ont également mis à la disposition de leurs visiteurs des cartes et des balisages pour la randonnée en E-Bike. Si vous en avez l’occasion, vous pouvez aussi partir dans les Hautes-Pyrénées, vous y découvrirez par la même occasion l’hôtel Argelès Gazost.

Un guide E-Bike pour des sorties exclusives

Christian Dassi, guide spécialisé dans le VTT et le E-Bike en Valais avec sa structure Exoride a depuis longtemps cru dans le développement de cette nouvelle discipline.

« Le E-Bike répond clairement aux sportifs plus accomplis lorsqu’il est proposé sur des sentiers techniques, rendant la montée aussi fun et distrayante que la descente. Il ne remplace pas le VTT classique, mais se pose comme une discipline complémentaire. »

Christian Dassi – guide spécialisé dans le VTT et le E-Bike

Fort de son expérience de plusieurs dizaines d’années comme guide VTT en Valais, Christian a élaboré des parcours exclusifs E-Bike en Valais, avec l’aide ponctuelle d’une navette privée pour des sorties aux distances et aux dénivelés qui donnent le tournis, et qui sont totalement inconcevable en VTT dit musculaire.

Une approche qui plaît de plus en plus et qui correspond à l’engouement autour des activités estivales.

« Nous avons un nombre croissant de demandes pour organiser des itinéraires E-Bikes dans le Valais. Ça va de la simple ballade familiale à la demi-journée avec étapes gourmandes chez les producteurs locaux, à des traversées sur plusieurs jours à travers le Valais, pour profiter des magnifiques paysages d’altitudes, admirer les glaciers de tout près ou profiter d’une version estivale de la Haute-Route qui relie Chamonix, Verbier et Zermatt. 

Aujourd’hui, le E-Bike représente environ 30% de notre activité globale, et les ventes de E-Bike en Suisse qui ont explosé ces deux dernières années annoncent des chiffres records. »

Christian Dassi, – guide spécialisé dans le VTT et le E-Bike

Y a-t-il des points négatifs au développement du E-Bike dans les montagnes ?

A l’instar du développement du ski, dont l’impact sur un environnement de montagne parfois fragile, le E-Bike a bien entendu ses détracteurs, et certains voient d’un très mauvais œil l’arrivée de ces engins « motorisés » dans le milieu naturel.

Le VTT rencontrait déjà une certaine réticence, non pas à cause d’un impact réel sur la faune ou sur la flore lorsqu’il est pratiqué avec respect, mais certains utilisateurs et randonneurs « traditionnalistes » se sont sentis déposséder de leur cadre d’activités.

Le E-Bike vient clairement augmenter ce ressenti chez certains, et les réactions sont tranchées lorsqu’un E-Biker croise un randonneur. 

« Paresseux » pour certains, suite logique pour d’autres, il est évident que les mentalités devront s’adapter pour une acceptation totale de ces vélos électriques sur les sentiers du Valais.

L’argument « paresseux » reste à ce titre une méconnaissance plus qu’un réel constat. Bien entendu, en mode « Boost » ou « Turbo », votre E-Bike vous amènera sans peine en haut des sentiers, mais avec une autonomie réduite à son minimum. 

Si vous cherchez à étendre votre itinéraire E-Bike sur une bonne journée, vous devez inévitablement rester sur des modes intermédiaires, nécessitant un pédalage plus généreux de votre part.

A effort équivalent, vous aurez simplement doubler votre distance sur la journée, et ainsi profiter de plus de beaux endroits et de paysages idylliques tout en vous amusant à la montée.

Reste donc que l’argument de l’impact environnemental direct de l’utilisation des e-bikes en montagne n’est aucunement comparable à celui des pistes de ski qui ont défiguré les pentes de certaines stations, et que le VTT électrique pourrait bien se présenter comme la meilleure alternative pour un développement durable du tourisme en montagne. 

Notez cet article.
[Total : 2   Moyenne : 5/5]