Préparer un trek pour ses vacances
5 (1)

bien préparer son trek

Préparer un trek pour ses vacances est de plus en plus courant, que ce soit pour découvrir de nouveaux lieux, pour passer des vacances moins onéreuses ou plus sportives ! Retrouvez tous nos conseils pour bien organiser ce projet.

Le trek ou grande randonnée est une activité assez prisée pour des vacances et qui permet de découvrir des endroits magnifiques en marchant. Ce type de projet n’est pas à prendre à la légère et implique de bien se préparer et d’organiser son parcours afin d’éviter d’avoir de mauvaises surprises. La préparation d’un trek peut se découper en 3 grands axes, la préparation physique, l’organisation du projet, et la préparation concrète avec le matériel. Dans cet article, vous trouverez tous ces éléments afin de préparer au mieux votre prochaine randonnée !

Préparation Physique

Se préparer physiquement est important pour partir randonner sur de longues périodes, c’est un élément décisif de vacances réussies. Alors, je vous donne quelques conseils pour être prêt à marcher des dizaines de kilomètres !

Niveau physique global

Bien évidemment, votre niveau physique global est à prendre en compte dans votre choix de trek. On ne part pas faire 2 mois de randonnée quand on est en surpoids et qu’on ne fait pas de sport, c’est une évidence, mais il est tout à fait possible de se lancer quand on est très peu sportif et en surpoids, il faut juste bien choisir. Si on n’est pas sûr de soi, il est préférable de se tester en faisant une petite randonnée, pour en faire une plus grosse par la suite. 

Dans votre choix, si vous êtes peu sportif, il faut faire des étapes plus courtes. Pour une personne en surpoids, la marche est un super exercice, par contre, la montagne sera beaucoup plus difficile, surtout en altitude avec un fort essoufflement. Ainsi, le niveau physique d’une personne sera déterminant pour le choix d’une randonnée, et bien sûr pour les personnes accompagnantes !

Si vous souhaitez améliorer votre niveau physique, faites un tour sur le site de Benjamin Sant, qui vous aidera en musculation, préparation physique et nutritionnelle.

Déterminer ses capacités en randonnée

Une randonnée peut rapidement devenir un cauchemar si vous partez en surestimant votre niveau et en vous retrouvant à devoir effectuer des étapes bien supérieures à ce qui vous convient. Ainsi, il faut savoir quelle distance on peut confortablement marcher sur une journée moyenne avec un sac sur le dos, être à l’aise dans ses chaussures, savoir bien régler son sac à dos. Le mieux pour bien se préparer pour un trek long de plus d’une semaine, est d’aller faire 2 jours de randonnée afin de se tester. Cela permet de trouver son rythme, de faire ses réglages matériels, et de tester ses chaussures.

Planification

Pour prévoir son projet, il faut vraiment tenir compte de son niveau sportif, surtout pour son premier trek, quitte à en refaire un plus dur ! Cette étape demande d’être vraiment rigoureux sur ses choix et de faire attention à tous les détails. Une feuille de route détaillée et des dangers pris en compte permettent d’éviter les accidents.

Choisir la région

Déterminer la région qui fait rêver, se renseigner sur cet endroit, quand on reste en France, assez rapide, mais si l’on part dans une région tropicale, avec un climat différent, cette partie peut demander beaucoup de temps. En effet, il faut avoir des connaissances sur les dangers de la zone, les bons réflexes à avoir, etc. et cela aidera pour la préparation du matériel. Pour un trek en montagne, il faut ainsi avoir des connaissances de base sur le milieu montagneux, en été, il peut rester de la neige sur des sentiers et cols qui peuvent même être impraticables. La montagne est un milieu à étudier avant de se lancer dans une grande randonnée, d’autres milieux devraient aussi susciter un minimum de recherches avant de se retrouver coincé en mauvaise posture.

Ensuite, il faut prévoir son déplacement pour se rendre dans la zone et en revenir, donc trouver un vol pour l’étranger, des trains, bus, ou savoir où garer sa voiture. C’est un point assez simple, qui se fait bien quand on y pense. En voiture, regardez aussi si le parking choisi est bien gratuit ou quel en est le prix.

Organiser son itinéraire

L’organisation de l’itinéraire consiste à choisir une randonnée et à prévoir tout ce qui la concerne, donc il faut trouver des sentiers, un point de départ, d’arrivée. Le plus simple est d’emprunter les chemins de randonnée balisés, type GR. Vous devrez ensuite acheter des cartes ou les imprimer, ou avoir un GPS avec tous les points entrés.

Ensuite, il faut prévoir vos étapes quotidiennes, donc la distance marchée en tenant compte du dénivelé, et prévoir vos ravitaillements.

Selon l’endroit où vous partez, essayez de regarder quels sont les points de secours, comment les joindre, renseignez-vous bien sur le milieu et sur les risques que vous pourrez rencontrer. Il faut pouvoir réagir aux accidents de base, coupures, etc. mais aussi à des dangers propres à l’environnement de votre randonnée, cela fait partie d’une bonne planification.

Préparation du matériel

La préparation du matériel dépendra du trek que vous organisez, chaque milieu a ses besoins spécifiques, et que l’on parte en montagne ou sur des routes, on n’emportera pas la même chose.

Équipement

La préparation de l’équipement peut demander du temps, il faut bien savoir ce dont on a besoin et se faire une liste avec tout le matériel nécessaire. Si vous ne savez pas trop, je vous conseille de chercher sur internet, on trouve des dizaines de listes très facilement. Pour vos achats, vous pouvez vous rendre chez Décathlon où l’on trouve une grande partie de ce dont on a besoin avant d’aller dans des magasins plus spécifiques si besoin, comme le vieux campeur.

Pour vos chaussures, prenez le temps de bien les essayer, et prenez une taille au-dessus, car le pied gonfle un peu avec la marche.

Pour votre sac, ne voyez pas trop gros, essayez d’être le plus léger possible et prenez un sac pratique mais pas trop volumineux ou vous vous chargerez trop.

Si vous bivouaquez, pensez à tester votre tente et à voir comment la replier.

Enfin, suivez bien votre liste et essayez de penser à tous les petits détails, du stick à lèvre au kit de réparation.

Nourriture

Pour ce qui est de la nourriture, plusieurs choix s’offrent à vous, et pendant votre planification, il faut bien étudier ce point. Vous pouvez manger dans des gîtes, refuges, restaurants, ce qui a un coût élevé, vous pouvez vous arrêter régulièrement pour faire des courses ou bien emporter une grosse partie de votre nourriture, ce qui pèse lourd. Ce choix est bien sûr conditionné par l’environnement de votre trek, si vous êtes à un endroit assez désert, il faudra préparer et porter votre nourriture. Pour la préparation de votre nourriture, je vous conseille de bien vous adapter à votre projet, c’est-à-dire prendre des aliments qui couvriront au maximum vos besoins, très élevés avec la marche, et qui conviendront aux températures où vous serez.

Pour des apports énergétiques élevés, il faut privilégier les lipides, mais de bons lipides, qui apportent une quantité élevée d’énergie. Pour tout comprendre à la nutrition, consultez les articles nutrition de Benjamin Sant.

Le plus simple, en randonnée, reste de s’arrêter régulièrement pour acheter de quoi faire des sandwichs, et d’emporter tout ce qui est barres de céréales, fruits séchés, fruits secs.

Vous l’avez compris, prévoir un trek pour ses vacances demande un peu d’organisation. Si vous partez un peu n’importe comment, vous risquez de ne pas être aussi à l’aise que vous auriez pu l’être, alors anticipez au mieux pour que votre projet se déroule bien !

Notez cet article.
[Total : 1   Moyenne : 5/5]