Comment voyager en Chine sans parler chinois ?
5 (1)

L’une des raisons pour lesquelles la Chine est considérée comme un pays difficile à visiter est la langue. Surtout dans les campagnes où il y a peu de gens qui parlent anglais et encore moins le français. Beaucoup de choses ne sont écrites qu’en caractères chinois et il n’est pas possible d’apprendre la langue rapidement surtout lors d’un premier voyage.

Communiquer en Chine est un défi.  Néanmoins, en suivant ces conseils, vous devriez pouvoir voyager y compris dans les zones les plus reculées sans vous inquiéter.

Il ne faut pas de compétences particulières pour cela, juste un peu de motivation.Si vous gardez à l’esprit les cinq astuces suivantes, vous passerez un excellent moment en Chine, même sans parler chinois.

1. Identifier les personnes ayant des compétences en langues étrangères

Il y a des millions de Chinois qui parlent presque parfaitement l’anglais (ne cherchez pas le français même s’il est de plus en plus enseigné à l’université). Il y en a encore plus qui sont capables de communiquer avec des phrases simples. Bien sûr, l’éducation est meilleure dans les villes que dans les campagnes. Mais même dans les petites villes, il y a beaucoup de Chinois ayant des compétences en langues étrangères. Il faut juste être capable de les identifier.

Ce que vous devez savoir, c’est que les étrangers sont généralement bien respectés en Chine et que la plupart des personnes que vous rencontrerez voudront vous aider autant que possible. Si vous avez besoin d’aide, il suffit de le montrer. Montrez-vous avec votre carte et la plupart du temps, en l’espace de quelques minutes, un étudiant qui souhaite parler anglais se tiendra à côté de vous et vous donnera des indications.

Vous pouvez également aborder les gens. Toutefois, vous devez garder à l’esprit que l’anglais n’est une matière scolaire que depuis une vingtaine d’années. Il vous faudra beaucoup de chance pour trouver des anglophones parmi la vieille génération. Votre meilleure chance est avec des personnes plus jeunes, dans la vingtaine et d’une manière générale, les femmes sont bien meilleures en langues que les hommes.

2. Communiquer avec les mains

Cette astuce semble un peu banale au premier abord, et en fait vous serez surpris de voir jusqu’où vous pouvez aller avec le langage des signes. Néanmoins, vous devez vous informer des différences éventuelles. En particulier, les signes des mains pour les chiffres sont très différents des nôtres.

En Chine, si vous commandez deux bières dans un bar et faites notre geste pour « deux » avec vos doigts, il y a de fortes chances que l’on vous serve huit verres. Vous voyez, en Chine, les signes des mains pour les chiffres sont différents. Il est préférable de demander à un habitant de la région de vous montrer les signaux manuels pour les numéros.

3. Utiliser un stylo et du papier

Si vous voyagez dans des régions où il sera difficile de rencontrer des personnes parlant l’anglais, il est utile d’avoir un petit bloc-notes et un stylo avec soi. Non seulement c’est pratique pour noter l’heure de départ du prochain bus, mais cela aide aussi à la communication. Si vous avez besoin de quelque chose, vous le dessinez sur une feuille de papier et votre interlocuteur comprend clairement ce que vous voulez.

C’est aussi utile pour écrire en caractère chinois le nom de votre hôtel, la rue, les endroits que vous souhaitez visiter. Demander par exemple à une personne de votre hôtel de noter en caractère chinois les adresses de l’hôtel mais aussi des lieux que vous souhaitez visiter. Vous pourrez alors les montrer à votre taxi où à quelqu’un dans la rue si vous êtes perdu.

4. Utilisez des applications de traduction

Pleco est une application de dictionnaire chinois que vous pouvez télécharger sur votre smartphone. Vous n’avez plus besoin de vous promener avec des livres qui ne contiennent pas toujours le mot que vous cherchez ! Que vous essayiez de demander de l’eau dans un restaurant ou que vous cherchiez l’itinéraire du métro, Pleco peut vous donner le mot dont vous avez besoin. Le plus intéressant est que Pleco est une base de données de dictionnaires, vous n’avez donc pas besoin d’Internet pour y accéder !

Pleco effectue des traductions du chinois vers l’anglais et de l’anglais vers le chinois, il ne prend pas en compte le français. Il reconnaît également le pinyin (une traduction dans notre alphabet des caractères chinois) et les caractères. C’est très pratique pour traduire les menus, les panneaux et les étiquettes.

5. Essayer d’apprendre un peu la langue

Il est évident que le chinois, de par sa difficulté, est une langue qui prend du temps à apprendre et vous ne pouvez pas suivre des cours pendant 2 ans pour obtenir un bon niveau avant votre voyage.

De plus, le chinois est une langue tonale à quatre tons différents, donc on peut essayer de prononcer le mot le plus innocent et finir par dire quelque chose de stupide sans le savoir. Il s’agit donc d’un véritable défi qui exige beaucoup de temps et d’efforts. Mais, on peut toujours se contenter d’apprendre la prononciation du vocabulaire de base et oublier dans un premier temps les caractères.

Un des meilleurs conseils est de se concentrer sur les phrases essentielles pour voyager. Il existe maintenant de nombreuses applications pour apprendre le chinois en ligne.

Et quoi de plus valorisant que de se débrouiller seul ou d’entamer la conversation en chinois avec quelqu’un. Les chinois apprécient beaucoup les personnes qui font l’effort de parler leur langue. Alors n’hésitez pas et lancez-vous.

Conclusion

Il n’est pas facile de communiquer en Chine. Mais cela ne doit pas vous bloquer. Même sans connaissance de la langue, vous serez en mesure de trouver votre chemin dans l’Empire du Milieu, car il y aura toujours quelqu’un pour vous aider.

Néanmoins, votre voyage s’en trouvera grandement amélioré si vous partez avec un minimum de connaissances en chinois. Cela vaut donc la peine d’investir un peu de temps.

Notez cet article.
[Total : 1   Moyenne : 5/5]