Comment bien organiser son voyage éco-tourisme ?
5 (1)

Vous entendez parler souvent des catastrophes naturelles ? Bien-sûr que oui, car personne dans ce monde n’ignore les dégâts occasionnés par ses fléaux. Pour faire court, on parle de séisme, volcan, réchauffement climatique, et bien d’autres… Si tout ceci vous dit bien des choses, il se pourrait que vous ignoriez que la principale cause de ses menaces est la non-préservation de notre belle planète terre. Sa protection ne devrait pas être uniquement le problème des hommes politiques et des organisations non-gouvernementaux, mais bien l’affaire de tous.

Si vous aussi, vous désirez apporter votre contribution à cette belle et titres grande initiative, il va vous falloir adopter des attitudes d’un homme écologique, dans tous les domaines de votre, et même quand vous voyagez. C’est justement sur ce dernier point que cet article est basé. Découvrez, quelques pistes à suivre pour bien organiser votre voyage éco-responsable

Le moyen de transport

Pour ne citer que les plus communs, on a la voiture, la moto, l’avion, etc. Chacun d’entre eux est à lui seul, une ferme distributrice de CO2 dans l’atmosphère. Que vous envisagiez de faire un tour au Brésil, ou vous offrir des vacances au Thaïlande, sachez que le risque de pollution est élevé selon votre moyen de déplacement. Même s’il est évident que l’on ne peut pas s’en passer, on peut au-moins réduire au maximum le taux de gaz carbonique émise dans la nature par notre faute.

S’il s’agit d’une destination hors de votre pays, il va falloir prendre l’avion (vous n’avez guère le choix). L’objectif sera de limiter quelques peu les voyages nécessitant ce moyen de

déplacement polluant, et ne pas l’utiliser pour des séjours de seulement quelques jours. Autrement dit, les vols sans escales sont à privilégier. Arrivez presque sur place, optez pour le train, le bus ou le covoiturage qui sont des modes de transport qui réduiront l’émission de CO2, beaucoup mieux que la voiture. Dès que vous êtes sur place, déplacez-vous à pieds ou à vélo.

L’environnement

Ça y est, vous avez trouvé le lieu parfait à visiter ou la région idéale où vous passerez vos vacances. Néanmoins, retenez que chacune de vos actions a un ou plusieurs impacts sur la nature de l’endroit où vous êtes. Ayez toujours à l’esprit que vous ne devez pas laisser trainer vos déchets sur les plages ou les forêts que vous visitez.

D’ailleurs, ce n’est pas juste une chose à faire uniquement lorsqu’on entreprend réaliser un voyage éco-responsable, mais une habitude à intégrer dans son quotidien tous les jours. Quand vous jetez les déchets n’importe où, vous polluez l’environnement et vous incitez les autres à faire pareil. L’emplacement pour ses détritus est la poubelle. Si vous n’en trouvez pas, achetez des sacs à part, où vous pourrez les mettre et les jeter une fois arriver à votre domicile.

Les animaux

Plusieurs animaux sont actuellement menacés d’extinction et sont protégés. Qu’importe le degré de tentation d’exotisme de votre voyage, ne céder par à la consommation des espèces protégés, ni même vouloir les tuer, sous prétexte de découvrir la saveur locale. Un voyageur éco-responsable doit être responsable, car l’objectif premier est la protection de l’environnement et de tout ce qu’il contient. Dans chaque restaurant ou auberge que vous visitez, informez-vous sur ce qu’on vous sert à table. Concernant les animaux que vous observez, n’hésitez pas à utiliser un carnet pour noter vos observations sur la nature.

Le logement

Quand on voyage, il faut bien un endroit où poser ses pieds et se reposer. En langage plus simple, il s’agit du logement où vous siégerez. Qui dit maison, dit consommation d’énergie électrique, et cela cause aussi impasse à l’environnement. Pour ne pas opter pour un hôtel, une auberge ou un motel, choisissez le couchsurfing, une alternative intéressante permettant de limiter vos consommations d’énergie. Dans un lieu offrant cette formule, vous avez un lit ou un canapé à votre disposition pour une période très courte.

Au cas où vous seriez obligé de vous installer dans un hôtel (si vous n’avez pas d’autres choix),  

respectez des règles strictes pour être loyal à vos engagements. Pour exemple, préférez la douche en bain, prenez une douche froide si le climat du pays de destination le permet, évitez de mettre la climatisation, et ne laissez pas la lumière allumée.

Organiser un voyage écotouristique n’est pas quelque chose de compliqué mais il faut bien prévoir les choses et surtout organiser son séjour d’une manière responsable et raisonnée.

Notez cet article.
[Total : 1   Moyenne : 5/5]